Brownie à la patate douce (vegan)


Alors aujourd’hui, comme ça fait longtemps que je n’ai pas posté, je vais faire une recette spéciale pour faire plaisir à Froth : c’est un brownie vegan, sans gluten, sans matière grasse et sans sucre raffiné. BOUM. Ce blog prend un tournant dangereux, je vous le dis, moi.

 

Par ailleurs, comme les automobiles jonchent nos rues, tuent nos enfants et polluent notre air, en plus de participer à l’hégémonie du pétrole et donc au financement des pires dictatures du monde ET DE DAECH, OUI MESSIEURS DAMES, je me suis pris une portière de Nissan dans la gueule la semaine dernière et me suis ouvert la main gauche de façon bien vénère. Cette recette et le clavardage du texte sont donc intégralement réalisés avec mon unique main droite. J’en reverserai tous les bénéfices pour soutenir les actions illégales de destruction de voitures par la première milice armée pro-vélo qui se signalera à mon attention.

auto

Ingrédients

1-ingredients-brownies

  • 600 grammes de patate douce
  • Une quinzaine de dattes
  • 80 grammes de poudre d’amandes
  • 100 grammes de farine de sarrasin
  • 8 cuillères à soupe de cacao
  • 3 cuillères à soupe de sirop d’érable
  • Une pincée de sel

 

Préparation du brownie

Alors d’abord, vous vous attachez la main gauche dans le dos, ou alors vous la prenez dans du plâtre, pour vous mettre en conditions réelles.

Sinon, faites du vélo dans Paris, il ne tardera pas de vous arriver malheur.

Heureusement, la recette est fastoche, une main suffit. Prévoyez quand même d’inviter un pote pour la vaisselle.

 

Ensuite, pelez les patates douces et coupez-les en gros cubes. Faites cuire à la vapeur pendant 20 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient fondantes.

2-patates

 

3-patates-coupees

 

A ce moment précis, allumez votre four à 180°c.

 

Dénoyautez les dattes, et foutez-les dans le robot avec les patates cuites.

Mixez jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Là, vous ajoutez tout le reste des ingrédients + un demi verre d’eau et vous mixez jusqu’à ce que tout soit bien incorporé et homogène.

4-dattes

 

5-mixer

 

6-pate-homogene

 

7-tous-ingredients

 

Franchement c’est limite foutage de gueule tellement c’est facile à faire.

 

Vous versez le tout dans un moule tapissé de papier sulfurisé ou légèrement huilé (oui, vous ne beurrez pas, sinon c’est plus vegan, forcément).

Et voilà, vous mettez le bazar au four pendant 20 à 30 minutes. Quand vous sortez du four, laissez refroidir une dizaine de minutes.

Vous pouvez arroser d’une cuillère à soupe de sirop d’érable en plus.

8-cuit

 

9-brownie

 

C’est bon, ce brownie vegan ?

Bah franchement ouais. C’est super moelleux grâce à la patate douce, bien collant grâce aux dattes, et très fort en cacao.

On en vient honnêtement à se demander pourquoi on rajoute tant de beurre dans les brownies habituels, alors qu’une bonne patate suffit largement.

 

Des histoires de brownie

Alors déjà, je vais vous encourager à faire un truc : prononcez bien « brouni », je trouve ça infiniment plus classe.

Voilà, maintenant que vous avez ça en tête, je vous explique l’histoire du brownie.

Apparemment, ça aurait été inventé à Chicago en 1893 à l’hôtel Palmer House, appartenant à Palmer Cox.

« Bon, c’est qui ce Palmer Cox? », me demanderez-vous. Bah c’est un illustrateur écossais (époque bénie où les illustrateurs étaient blindés au point de s’acheter des hôtels à Chicago et de se faire inventer des pâtisseries), qui dessinait surtout des brownies, mais pas les gâteaux, en fait, les espèces d’elfes écossais.

Trop mignon, non?

Trop mignon, non?

En gros, ces brownies, c’est des genres d’oompa loompa, mais ivres morts, qui auraient peuplé l’Ecosse des origines, planté des chardons, et inventé le whisky et la bière avant d’en livrer le secret de fabrication aux hommes.

Des dieux, en somme.

 

Par ailleurs, ils servent les humains dans leurs tâches domestiques, et ne se libèrent des foyers auxquels ils sont attachés que si on leur offre des vêtements neufs. Ça vous rappelle quelque chose? Genre les elfes de maison dans Harry Potter, non? EEEEEEET Voilà. Encore une fois, les 2 crocs foutent le doigt sur une saloperie de plagiat. Vous nous direz merci plus tard.

 

Sur ce, je vous laisse, je dois me faire un petit gueuleton à base de codéine.

10-dafalgan

Wooooo ça touuuuuurne !!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *