Civet de lièvre


Amis chasseurs, amis automobilistes, voici une recette toute simple pour rentabiliser un peu votre passion.

Pour cette recette de saison, nous allons procéder en plusieurs étapes. Âmes sensibles, désolé pour les photos. Mais en même temps c’est pas une pomme qu’on épluche.

Première étape : préparer la petite bête.

« Couteau de berger for scale »

Matériel :

  • Un lièvre ou un lapin
  • De quoi le fixer (crochets, ficelles ou clous)
  • Un couteau bien aiguisé
  • Une petite bassine pour pas en foutre de partout parce qu’on n’est pas des porcs

N’ayant pas de bassine, je me suis procuré un chien pour éviter les tâches de sang sur le sol

Fixez le petit animal par les pattes arrières et la tête en bas. Le ventre vers vous. Soit vous attachez les pattes avec de la ficelle, soit vous passez un crochet au niveau des articulations des chevilles. Il faut que ça tienne.

J’utilise ici des crochets en S tout bêtement

Juste en dessous des crochets/ cordes de fixation, coupez la peau tout le long et dégagez la.

Ça y est, ça devient gore

Saisissez la avec les doigts et tirez la lentement vers le bas. Si vous le faites trop vite, vous risquez de tout déchirer. Aidez vous de la pointe du couteau pour séparer du muscle sous la peau en grattant doucement.

On arrive à la partie difficile. Déjà il va falloir entamer au niveau du ventre pour descendre jusqu’à la tête. En ligne droite si vous voulez garder la fourrure pour vous faire des moufles.

Là, c’est loin d’être évident puisqu’il faut réussir à passer l’étape du cul du lapin. En évitant de tout trancher bien entendu. Mais une fois que vous avez réussi à passer de part et d’autre proprement, il ne reste plus qu’à lui enlever tout doucement son petit pyjama sans le déchirer jusqu’à la tête et vous êtes prêts !

Je vous invite à le laisser accroché au dessus d’une petite bassine ou d’un lavabo pour lui permettre de perdre son sang, notamment une fois que vous avez tranché la tête. Je vous dispense de mes photos suivantes qui sont un peu trop sanglantes. Pour découper les pieds et la tête je vous conseille d’utiliser un sécateur de jardin. C’est super efficace.

 

Deuxième étape : la marinade

Ingrédients:

  • Un lièvre ou un lapin
  • Du vin rouge
  • Des clous de girofle

Découpez l’animal en morceaux (encore au sécateur).

On met ensuite tous les morceaux dans un saladier ou dans un sachet étanche et on y verse une bonne bouteille de rouge avec des clous de girofle. Vous pouvez ajouter également laurier, poivre, ou autres baies dont vous raffolez. La viande doit mariner pendant au moins 24h. Vous pouvez la laisser un peu plus, surtout si l’animal a été fraichement tué. Ce n’est pas idéal de manger trop rapidement un animal qui n’a pas eu le temps de rassir un minimum.

Troisième étape: le civet

Ingrédients :

  • Oignons
  • Champignons
  • Lard fumé
  • Échalottes
  • Ail
  • Beurre
  • Poivre
  • Thym / Romarin / Ciboulette à votre convenance…

Allez zou, fini de rigoler, on coupe le lard en dés…

… on émince le reste

Et on balance tout dans ma casserole avec le beurre parce qu’on a perdu suffisamment de temps comme ça depuis le début de cette recette.

Une fois que c’est doré, on y met le lièvre et sa marinade et on fait cuire à feu moyen ou doux en faisant légèrement réduire la sauce.

Ajoutez l’ail et les herbes. Puis vers la fin les champignons pour ne pas les surcuire.

Pour ceux qui ne savent pas à quoi ressemblent des champignons

La cuisson totale est de l’ordre d’une bonne heure. Un peu plus si vous avez cuisiné du chat à la place du lièvre. Vous pouvez accompagner tout cela de carottes ou de pommes de terre, et bien sûr, d’une généreuse quantité de sauce.

Et une fois que c’est bien mijoté on se retrouve avec un excellent civet. Comme la plupart des plats en sauce, ce n’est pas super photogénique mais je vous assure que c’est délicieux.

Bon appétit !

Les lagomorphes

Bon alors les lièvres c’est pas l’animal le plus intéressant du monde non plus. C’est comme un lapin mais en plus gros, ça peut quand même courir 60km/h avec des pointes à 80km/h et sauter jusque 2 mètres de haut. Malgré sa carrure de F13, le lièvre s’éloigne peu de son gîte, en moyenne de 200m seulement. Un peu comme les gros cons qui se payent des voitures de course uniquement pour se garer en double file aux Champs Elysées. Le lièvre serait-il un gros connard ?

Côté sexe, avec 40 jours de gestation chez le lièvre, 30 chez la lapine, autant vous dire que ça dépote et que c’est pas avec votre petit civet que les deux espèces vont s’éteindre. Trois portées par an en moyenne, sachant en plus que la hase a deux matrices et peut procréer en superfétation (se faire ré-engrosser alors qu’elle n’a pas encore accouché).  Figurez vous qu’un lièvre qui fait crac crac se dit « un lièvre qui bouquine ». On n’utilise pas assez ce mot, je vous encourage à y remédier !

Les lièvres comme les lapins font partie de l’ordre des lagomorphes. Et non des rongeurs.

Les lagomorphes comptent aussi parmi leurs membres les Pikas, une famille plutôt mignonne dont la plupart des espèces ont disparu. C’est accessoirement ce qui a inspiré le pokémon éponyme.

La différence entre lagomorphes et rongeurs, c’est que les lagomorphes ont deux paires d’incisives et non pas une seule. La deuxième différence c’est l’absence de Baculum. Et les baculums m’ont l’air beaucoup plus rigolos que les lièvres en fait.

Les baculums

Le baculum est mot latin qui signifie « canne », on dit aussi « os pénien » ou « os de bite » quand on est pro.

C’est probablement la première fois que vous en entendez parler, mais figurez vous qu’énormément d’animaux en sont équipés. Les os péniens se trouvent chez tous les primates sauf l’homme et les atèles (les singes araignées), tous les rongeurs mais pas les lagomorphes. Tous les insectivores comme les taupes, les hérissons et les musaraignes, les chauve-souris sauf batman et tous les carnivores (chiens, ours, morses, ratons laveurs, loutres, belettes et mouffettes) à l’exception des hyènes et des civettes.

Il est par contre absent des autres ordres, principalement des grands herbivores et des cétacés.

À gauche, un carnivore fièrement équipé de son os de bite. À droite, peau d’zob

La corrélation entre la taille de l’os et de l’animal est inexistante. Il mesure à peine 3 millimètres chez le gorille alors que le galago qui pèse 62g en a un de 13 mm. Pour savoir qui a le plus gros, c’est le morse avec 63 cm. Une espèce de morse éteinte aujourd’hui s’envoyait même un baculum de 1,4m, excusez du peu.

Os de bite de morse

L’absence d’os de zgeg chez les humains est inexpliquée. Deux axes principaux : l’homme baise peu, et surtout la même personne. Le Baculum est censé permettre de maintenir une érection plus longtemps et a priori, cela est plus utile dans des environnements où la compétition sexuelle est forte. Principalement dans les systèmes d’accouplement polygames. En bref, dans une tribu où tout le monde baise tout le monde, le mâle a assez peu de garantie d’avoir fécondé la femelle. Un acte sexuel plus long retarde le prochain acte sexuel et lui offre de meilleures chances de l’avoir fécondé. Le baculum est donc une excellente arme. Au contraire, l’homme évolue dans un environnement avec une très faible compétition sexuelle. La monogamie est la norme. L’humain se caractérise d’ailleurs par la durée d’intromission la plus faible parmi les primates avec une moyenne de 2 minutes trente.

Il y a quand même pire que nous, puisque le mâle du lapin éjacule en moyenne entre 1 à 2 dixième de secondes après le début du coït. Par contre, ils sont capables d’avoir en moyenne 46 rapports par heure en période de chaleur. Là on peut pas lutter.

Pour finir, je vous ai préparé un florilège des utilisations d’os de bites de morse. On appelle ça un Oosik et oui, il y a tout un pan de l’artisanat qui y est consacré. L’humanité est pleine de ressources.

Couteau de berger en os de bite

 

Mise en abime de morse sur os de bite de morse

 

Bande dessinée. Haha… BANDE dessinée… HAHA

 

Version eskimo du mauvais dessin animé michat michien

Une marque de bière qui s’appelle OOSIK

 

Une tireuse de bière qui s’appelle Os de bite de morse en os de bite de morse. Astucieux.

 

Mon petit préféré, un marteau de juge en os de bite de morse portant l’inscription « It’s not the length of service, it’s the quality »

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *