Moutabal shamandar : caviar de betterave (vegan) 2


Après la tapenade et le houmous de l’autre jour, voici une autre recette de mezze simplissime pour récolter les honneurs à moindre frais lors d’un prochain apéro. Il s’agit d’un moutabal de betterave. Le principe de la recette est globalement le même que celui du houmous ou du moutabal, mais en remplaçant les pois chiches ou l’aubergine grillée par de la betterave.

 

Si vous ne savez pas ce que sont le houmous et le moutabal, sortez de chez vous, ou déménagez dans une autre ville que Tourcoing.

 

1. ingrédients moutabal shawandar2

Comme z’ingrédients, il vous faudra :

  • Une betterave cuite (donc finalement Tourcoing a ses avantages)
  • Du tahine (crème de sésame)
  • Une gousse d’ail
  • Un citron
  • De l’huile d’olive

 

Déjà ça commence bien, ya pas besoin de grand-chose. En ce qui concerne le tahine, ça se trouve en épicerie libanaise, mais aussi dans beaucoup de magasins bio. Si vous aimez manger libanais, n’hésitez plus à en acheter : il y en a dans environ 75% des plats donc ne vous inquiétez pas, vous en aurez l’utilité.

 

Vous épluchez la betterave, vous enlevez le germe de l’ail, vous mettez tous les ingrédients dans le mixer, vous appuyez sur le bouton. Mettez le tahine cuillère par cuillère, en goûtant à chaque fois quitte à en rajouter, plutôt que d’en mettre une tonne et vous retrouver avec un caviar de betterave qui n’a plus le goût de betterave. Pour une grosse betterave, j’ai mis 2 cuillères à soupe de tahine. Salez et poivrez.

 

2. moutabal4

Bah voilà, c’est prêt. Versez un filet d’huile d’olive par dessus, et servez avec du pain pita et/ou des bâtonnets de crudité.

 

Moutabal, pois chiches & linguistique

D’aucuns seraient tentés d’appeler ce mezze « houmous de betterave », le houmous étant plus connu que le moutabal sous nos latitudes. Cependant, cela n’aurait aucun sens, le mot حمص « houmous » signifiant très exactement, en Arabe : pois chiche. Cela reviendrait donc à appeler le plat « pois chiche de betterave ». Vous comprendrez l’incohérence.

Une fois, j'étais au Liban, et j'ai photographié ces pois chiches devant un coucher de soleil dans le sud du pays.

Une fois, j’étais au Liban, et j’ai photographié ces pois chiches devant un coucher de soleil dans le sud du pays.

 

Miam miam, des mezze !

La cuisine libanaise, c’est vraiment bon. Moi, j’aime surtout les mezze, qui correspondent bien à ma façon de cuisiner et de manger : penser à faire mille trucs différents, et juste en grignoter un peu pour pouvoir TOUT goûter.

 

Bon le problème là bas c’est que du coup, quand on est vraiment bien, après 47 assiettes de mini plats à base de pois chiche, de viande crue, de salades, de persil, de grenade, d’aubergine, etc., eh bien on vous apporte les « vrais » plats… C’est un peu physique, quoi.

EAT EVERYTHIIIING

EAT EVERYTHIIIING

 

Un peu de diététique

(Mot pourtant étranger aux Libanais)

 

Ce moutabal de betterave est super bon pour votre santé, parce qu’il contient de la betterave, de l’huile d’olive, de l’ail et du citron, autant d’ingrédients aux vertus antioxydantes dont vous prendrez pleinement conscience en zonant sur doctissimo (faites gaffe à ne pas y traîner trop longtemps non plus, au risque de finir convaincu que vous avez ebola, un cancer incurable, et le sida). Le tahine, enfin, est une pâte de sésame, qui contient tout un paquet de vitamines, de fibres, et d’arc-en-ciels.

 

Le moutabal de betterave est également moins calorique que le houmous, puisqu’on a mis de la betterave au lieu des pois chiches, et ça fait quand même une différence. Même si, bon, on a laissé le tahine et l’huile, mais en vrai, c’est parce qu’on s’en contrefout, des calories, je disais ça juste pour meubler.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Moutabal shamandar : caviar de betterave (vegan)