Spaghetti meatballs, comme dans Hancock


OUI, Hancock est un très mauvais film. Il y a cependant un truc qui m’a vachement donné envie dedans, c’est Will Smith.

 

Euh, pardon, je me perds.

 

Il y a donc un truc qui m’a donné envie dans Hancock, c’est les spaghetti meatballs qu’il dévore goulûment. Ils ont juste l’air incroyables : la sauce accroche parfaitement les pâtes, et les meatballs sont ENORMES et ont l’air aussi moelleuses que savoureuses.

Hancock : un film de boules

Hancock : un film de boules

 

Alors c’est sympa d’être vegan gluten free health food low carbs eat clean, mais parfois, TRÈS RAREMENT, j’ai aussi envie de me faire une grosse recette bien FAT avec des animaux et énormément d’amidon de blé à l’intérieur. Par exemple là, maintenant, tout de suite.

 

1. spaghetti meatballs ingrédients

Ingrédients :

Pour la sauce :

  • Un oignon
  • Une gousse d’ail
  • Une boîte de tomates entières pelées au jus
  • Une carotte
  • Herbes de Provence

Pour les meatballs :

  • Bœuf haché (250g)
  • Pain de mie (3 tranches)
  • Lait
  • Persil plat
  • Une autre gousse d’ail

Pour le service :

  • Spaghetti
  • Gros sel
  • Énormément de fromage râpé

 

La sauce tomate

6. carottes oignon

Émincez très finement l’oignon et faites-le suer dans un filet d’huile d’olive. Soyez relativement généreux sur le filet d’huile d’olive, quand même. Épluchez la carotte et taillez-la en brunoise. Si elle est grosse, n’en mettez que la moitié, il faut que ça reste une sauce tomate. Ajoutez-la aux oignons.

 

Hachez l’ail et faites-le revenir un peu avec le reste. Pas trop fort car l’ail brûle facilement et prend alors un goût âcre et une odeur dont vos rideaux se souviendront trop longtemps. Versez alors la boîte de tomates et les herbes de Provence. Salez et poivrez. Mélangez, laissez mijoter à feu doux pendant au moins 30 min. Veillez à remuer de temps en temps pour éviter que ça n’accroche.

 

– Pollux, Pollux !

– Oui ?

– Pourquoi on met une carotte dans la sauce tomate ?

– C’est pour contrebalancer l’acidité des tomates, mon enfant.

– Merci !

 

Les meatballs

On est là pour ça, quand même.

 

Dans un premier temps, enlevez la croûte du pain de mie et JETEZ-LA.

 

Il est important de gaspiller des choses en préparant cette recette, pour bien s’imprégner de l’esprit américain. On n’aimerait pas que le résultat ressemble à de vulgaires bolognaises de la vieille Europe. Si vous pouviez d’ailleurs en profiter pour allumer la clim’, je pense que ça apporterait quelque chose en plus au plat.

 

3. viande et pain

Bref, imbibez légèrement le pain de mie de lait, et pressez-le pour en faire sortir l’excédent. Passez la gousse d’ail au presse-ail, hachez le persil plat, et mélangez le tout à la viande hachée. Salez et poivrez. Malaxez bien la viande crue avec les mains. Il y a quelque chose de dérangeant et agréable à la fois dans la sensation, vous ne trouvez pas?

 

4. meatballs crues

Formez des grosses boules (rire bête), genre vraiment grosses (Huhuhuhuhu), comme dans le film Hancock. Oui, vous êtes obligé de le voir pour réussir cette recette, déso ! Faites-les saisir doucement dans un peu d’huile dans une grande poêle, en les retournant pour bien les faire dorer sur toutes les faces.

 

Faites-vous dorer les boules, en somme.

 

5. meatballs et sauce tomate

Versez ensuite toute la sauce tomate (qui doit être déjà cuite) dans la grande poêle avec les meatballs et réservez tranquillement le tout au chaud sur un feu très doux.

 

Mettez-vous les boules au chaud, donc.

 

Les spaghetti

Portez un grand volume d’eau à ébullition (1L par 100g de pâtes). Au moment de l’ébullition, salez l’eau. Mettez-y les spaghetti. Mais attention, là, il y a toute une technique.

  1. Prenez vos spaghetti à deux mains, bien parallèles, et bien tous à la même hauteur.
  2. Pratiquez une légère torsion sur le faisceau de spaghetti en tournant chacune de vos mains dans un sens différent.
  3. Lâchez d’un seul coup les spaghetti au-dessus de la casserole d’eau bouillante. Elles doivent tomber en un cercle complet et ininterrompu.
  4. Ne faites plus rien. Et regardez, hypnotisé(e), le miracle qui s’accomplit devant vous.

 


Magique, n’est-ce pas ? Vous vous rendez compte du charisme que ça vous confère ? Franchement, à votre prochaine date, n’oubliez surtout pas d’apporter des spaghetti et une casserole.

 

Gardez la casserole non couverte et maintenez l’ébullition forte. Remuez de temps en temps pour que les spaghetti ne collent pas et cuisent uniformément. Cuisez vos pâte al dente (non, ce n’est pas « chacun ses goûts », on cuit les pâtes al dente sinon c’est immonde).

 

Quand elles sont cuites, avant de les égoutter, prélevez une cuillère à soupe de l’eau de cuisson et mélangez-la à la sauce tomate. L’amidon contenu dans cette eau permettra à la sauce de mieux adhérer aux pâtes, et c’est ça qu’est bon.

Profitez-en pour faire de l'humour de 1912.

Profitez-en pour faire de l’humour de 1912.

 

Ensuite, renversez vos spaghetti sur votre sauce tomate en laissant la casserole sur un feu doux, et mélangez bien pour imprégner les pâtes. Servez très chaud, avec les meatballs bien en évidence sur les spaghetti et du fromage râpé.

 

Prenez du parmesan si vous voulez, mais assez clairement on n’est pas sur de la pâte italienne, là. On est en Amérique, les enfants. Donc je préfère du bon gros emmental râpé voire même du cheddar.

7. spaghetti meatballs

 

Si vous voulez rentrer dans le débat complètement inintéressant sur « mais le sel ça retarde l’ébullition » « mais non mais n’importe quoi, ça accélère l’ébullition », j’ai récemment lu cet article très intéressant et qui a le mérite de s’appuyer sur une véritable étude.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *