Rouleaux de printemps végétariens 4


Le 8 février, ce sera le Têt, AKA nouvel an chinois. A cette occasion, nous avons fait une razzia chez Tang Frères dans le 13ème. Comme d’habitude, j’ai pris absolument tout et n’importe quoi, en errant pendant 2 heures dans le magasin, animée d’une frénésie acheteuse incontrôlable. En plus y’a aucune logique dans l’enchaînement des rayons : on passe du gingembre confit, aux saucisses, à la farine, aux légumes, aux autres confiseries, aux saucisses à nouveau, aux produits européens, aux fruits, etc. Les conserves ne sont par exemple absolument pas regroupées. Il y a le lait de coco quelque part, mais les pousses de bambou ailleurs, et les condiments encore ailleurs, mais plusieurs fois chacun. Bref, c’est FAIT pour vous rendre fou.

"Ça fera 892 euro, s'il vous plaît."

« Ça fera 892 euro, s’il vous plaît. »

Bon, parmi tout ça, il y a tout de même de quoi faire des rouleaux de printemps. Ça tombe bien : on va en faire.

C’est généralement le moment où Froth se réjouit.

Et là, je précise : « J’ai décidé d’en faire une version végétarienne ».

C’est généralement le moment où Froth prévoit autre chose pour sa soirée.

fro

 

Ingrédients :

1. Ingrédients rouleaux de printemps

Pour les rouleaux de printemps :

  • Carottes
  • Salade croquante type iceberg ou sucrine
  • Coriandre
  • Menthe
  • Pousses de soja
  • Vermicelles de riz
  • Galettes de riz (18cm -comme Rocco-)

Pour la sauce :

  • Nuoc mam
  • Le jus d’1/2 citron
  • Une cuillère à café de sucre
  • For those who got what it takes : Un petit piment rouge

 

Si vous êtes vraiment végétarien, n’utilisez pas de nuoc mam, faites une sauce à la sauce de soja ou à la cacahuète.

 

1. Préparez les ingrédients bien comme y faut

Râpez les carottes sans oublier l’accent circonflexe.

Effeuillez la menthe et la coriandre.

Ébouillantez les pousses de soja (c’est à dire mettez-les dans une passoire et versez-leur de l’eau bouillante dessus).

Mettez les vermicelles de riz à ramollir dans de l’eau chaude ou froide.

Lavez et émincez la salade.

 

3. herbes

 

4. Vermicelle

C’est vraiment tout un florilège de couleurs, ces photos.

 

2. Roulez le bazar

Remplissez une grande assiette creuse d’eau chaude. Ayez tous vos ingrédients à portée de main, dans des contenants pratiques, et dans une disposition rationnelle, afin d’éviter d’être dans un bordel sans nom d’ici 20 minutes. Étalez un torchon (propre, le torchon) sur votre plan de travail.

 

Humidifiez une galette de riz dans l’assiette d’eau, jusqu’à ce qu’elle soit souple, mais pas complètement molle et collante, sinon vous n’arriverez jamais à la rouler. Posez la bien à plat sur le torchon et tapotez pour absorber toute l’eau. Déposez des herbes, des carottes, de la salade, du soja et des vermicelles.

5. rouler

 

Une fois que vous avez foutu tous vos ingrédients au milieu, comme sur la photo, vous pouvez rouler les rouleaux. D’où leur nom. Rouleaux. Roulés. Bref.

Comme je suis d’humeur chafouine, et qu’un dessin vaut mieux que mille mots (dixit Emile dans la cité de la peur), je vous ai fait des petits schémas pour vous esspliquer comment on plie puis roule les rouleaux de printemps :

Vous ne pouvez pas vous tromper.

Vous ne pouvez pas vous tromper.

3. Trempez vos rouleaux de printemps

Mélangez le jus d’un demi citron avec 2 cuillères à soupe de nuoc mam, une cuillère à café de sucre et un trait d’eau froide. Goûtez et rectifiez selon votre goût. Si, tel Rodrigue, vous avez du cœur, émincez le piment finement et mettez-en quelques tranches dans la sauce. Mais faites gaffe, ça pique, quand même.

S'il y a UNE CHOSE qu'il ne faut JAMAIS renverser, c'est bien le nuoc mam. Soyez précautionneux, vous le regretteriez longtemps.

S’il y a UNE CHOSE qu’il ne faut JAMAIS renverser, c’est bien le nuoc mam. Soyez précautionneux, vous le regretteriez longtemps.

Trempez vos rouleaux de printemps dans le nuoc mam préparé et MIAM MIAM MIAM.

10. rouleaux de printemps

En vrai, c’est quoi, un rouleau de printemps?

Je pense qu’on peut dire sans hésitation que les rouleaux de printemps sont, d’assez loin, le plat vietnamien le plus connu et apprécié à l’étranger. Alors oui, les parisiens parlent beaucoup de bo bun et de « soupe pho », mais ils croient ce faisant passer pour de fins connaisseurs, et spécialistes de l’Extrême-Orient. En même temps, c’est un peu normal que des mets plus délicats comme le flan de sang de porc ou les boyaux à la sauce de cafard aient moyennement séduit les palais occidentaux.

 

Traditionnellement, les rouleaux de printemps (goi cuon) se composent de vermicelles de riz, d’herbes, de crudités, de poitrine de porc cuite au bouillon et de crevettes, roulés dans une feuille de riz. Ils se mangent tout le temps, mais surtout au moment du nouvel an, notamment les jours d’après les énormes bouffes.

 

C’est quand même prévoyant et malin d’avoir des plats traditionnels d’après-fêtes. Alors que par exemple en France, on a plein de plats traditionnels de jour de fête, mais c’est comme si chaque année, le lendemain, on tombait des nues en mode « rha merde, je me sens un peu lourd, et je n’ai que des restes de foie gras au frigo ». Ah mais en fait SCOOP, le 2 janvier, on a TRÈS RAREMENT envie de foie gras, quoi. Un premier constat s’impose donc : les Vietnamiens sont rusés comme des renards.

 

L’on notera également que c’est assez couillu de prévoir des plats d’après-fêtes qui contiennent quand même pas moins de deux animaux différents dans chaque bouchée. C’est pas à Hà Nôi qu’on va bouffer des smoothies de céleri. Deuxième constat : les Vietnamiens n’ont peur de rien.

 

Pour finir en toute simplicité et sans pédantisme aucun, citons Ernest Renan dans Qu’est ce qu’une nation? :

« Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n’en font qu’une, constituent cette âme, ce principe spirituel. L’une est dans le passé, l’autre dans le présent. L’une est la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis. »

 

On conclura aisément du concept de rouleau de printemps que les Vietnamiens constituent une nation intelligente et courageuse.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Rouleaux de printemps végétariens